G20 en Arabie Saoudite : quelles sont les grandes décisions prises ?

Du 21 au 22 novembre 2020, les 20 premières puissances mondiales ont tenu leur sommet annuel sous l’égide de Riyad. Pour des raisons liées à la pandémie de coronavirus, ce sommet s’est déroulé en visioconférence. Des sujets phares du moment ont été passés en revues, notamment la question liée à la crise sanitaire du covid-19 et l’accès équitable de tous les pays aux vaccins fabriqués pour lutter contre la pandémie.

Engagements pris pour une distribution internationale

La pandémie du moment a été le principal sujet abordé lors de ce sommet de G20 qui s’est déroulé par écrans interposés sous la présidence d’Arabie Saoudite. Si cette maladie continue toujours à faire des victimes dans le monde, l’on peut toutefois se rassurer. Puisque les vaccins pour lutter contre ce virus semblent déjà être trouvés.

Cependant, la difficulté réside actuellement sur la politique à mener pour que tous les pays touchés aient accès aux vaccins. À cet effet, plusieurs engagements ont été pris par les participants pour garantir une distribution équitable. Le président russe Vladimir Poutine a d’ores et déjà promis mettre à la disposition de tous, ces deux vaccins fabriqués. De même, son homologue chinois Xi Ji Ping a aussi déclaré que le vaccin de son pays est un bien public.

Aucune stratégie retenue pour garantir une bonne distribution

Si les promesses se sont enchaînées sur le sujet lors de ce sommet, la stratégie de la concrétisation de ces promesses a bien manqué. Et la chancelière allemande Angéla Merkel ne s’est pas réservée pour attirer l’attention de ses paires sur cet aspect. Selon l’alerte lancée par l’Organisation de la santé (OMS), une mobilisation de 4,5 milliards de dollars est nécessaire pour la distribution des vaccins dans tous les pays touchés. Mais la question que se pose tout le monde est d’où va venir l’argent ? Et jusqu’à la fin de ce sommet, cette question est restée sans une réponse concrète.