Ce que vous devez savoir sur le FMI

Créé en 1944, le Fonds monétaire international est une institution à statut particulier. Elle est mise en place pour solidifier la coopération entre les pays membres. Le mode opératoire du FMI est spécifique. Il ne peut pas emprunter de l’argent sur le marché financier. Il fonctionne donc sur fonds propres et grâce aux soutiens des pays membres. Cette institution est régie par un règlement très particulier.

Quelle est la source de financement du FMI ?

Le Fonds monétaire international tire ses ressources de la contribution qu’il bénéficie des pays membres. En effet, selon les accords de la coopération, chaque pays doit s’engager à contribuer au fonctionnement de l’institution. Cette contribution est appelée « quote-part ». Ces quotes-parts exprimées en droits de tirage spéciaux (DTS) sont fixées selon certains critères tels que l’évolution du PIB, le taux de change, les flux de capitaux, etc. D’après les calculs, la mobilisation des contributions devrait atteindre 238 milliards de dollars de DTS.

Cependant, tous les pays membres n’arrivent pas à solder leur quote-part. Seulement 51 pays s’acquittent partiellement de cette obligation. Les États unis restent le plus gros contributeur avec 17 % de la mobilisation totale, soit une somme de 42,1 milliards de dollars. Une influence qui se ressent aussi dans les prises de décision.

Organisation du FMI

Composé de 188 membres, le FMI compte deux organes décisionnels : le conseil des gouverneurs et le conseil d’administration. En ce qui concerne le conseil des gouverneurs, celui-ci reste l’organe suprême. Ce conseil, qui se réunit une fois par an, est composé de deux représentants de chaque pays membre (le gouverneur et le gouverneur adjoint). Mais ayant délégué la grande partie de ses prérogatives au conseil d’administration, le conseil des gouverneurs est moins sollicité.

S’agissant du conseil d’administration, il est constitué de 24 administrateurs dont 5 sont nommés par les cinq premiers pays contributeurs au DTS (USA, Japon, Royaume Uni, France et Allemagne). Ce conseil est dirigé par un président qui cumule également la fonction du directeur général de l’organisation.